Brésil : Les droits des Awá d’Amazonie enfin reconnus

Les Enfants de l'Univers

Association Mondiale

visant au Bien-Être complet de la Personne,

de la Planète et de tout ce qui l'habite.

 

Foyer Culturel de Rencontre, Découverte & Respect de la Nature, de l'Être et du Bien-Être : Nature & Life

Nous sommes bien plus que ce que nous pensons... Nous sommes Enfants de l'Univers !

Brésil

Les droits des Awá d’Amazonie enfin reconnus

 

Le gouvernement brésilien a envoyé sur le terrain plusieurs centaines d’hommes pour expulser les éleveurs et les bûcherons clandestins du territoire awá

Une fois n’est pas coutume : les Awá, la tribu la plus menacée sur Terre vient d’être enfin aidée par le gouvernement brésilien dans sa lutte contre des exploitants illégaux qui les persécutaient tout en détruisant leur territoire. Une victoire pour l’association Survival International et pour tous ceux qui soutiennent les peuples autochtones dans leur droit à vivre en harmonie avec leur milieu. Le territoire awá renferme quelques-unes des dernières parcelles de forêt tropicale d’Amazonie orientale, en dépit du fait que les bûcherons clandestins en aient déjà détruit plus de 30%. Des experts brésiliens avaient averti que les Awá, l’une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades d’Amazonie, risquaient l’extinction si aucune mesure n’était prise.

La centaine d’Awá qui demeurent isolés et refusent tout contact sont particulièrement vulnérables aux maladies introduites par les étrangers et qui pourraient les décimer. Les Awá avaient lancé de nombreux appels pour que soient prises des mesures d’expulsion contre leurs envahisseurs, dont la plupart étaient armé et étaient connus pour avoir commis des attaques violentes contre les Indiens comme en témoigne la découverte macabre d’une enfant brûlé dans la forêt après une attaque de bûcherons.

« Nous ne pouvons plus chasser… nous ne pouvons plus trouver de nourriture. Les bûcherons sont ici depuis trop longtemps… nous avons alerté les autorités sur leur présence, leurs tronçonneuses, leurs machines et leurs camions qui grondent ».

 

La pression internationale pour que cesse ce massacre des Hommes et de la biodiversité fut sans précédent : plus de 57 000 messages ont été envoyés au ministre de la Justice brésilien lui demandant de prendre des mesures pour expulser les bûcherons clandestins. De nombreuses personnalités, telles que le photographe brésilien de renimmée internationale Sebastido Salgado, l’actrice Gillian Anderson, la créatrice de mode Vivienne Westwood, le musicien Julian Lennon,et bien d’autres encore, ont apporté leur soutien à cette campagne. La Commission interaméricaine des droits de l’homme, la plus haute instance des Amériques en matière de droits de l’homme, a pris en compte l’appel lancé par Survival et l’ONG brésilienne CIMI, qui défend les Awá depuis des décennies.

Le procureur public et le juge saisis du dossier ont remis aux Awá un document officiel confirmant que tous les non-Indiens avaient été expulsés de leur territoire. Cette nouvelle parvient exactement deux ans après que Survival International ait lancé, avec le soutien de l’acteur de renommée internationale Colin Firth, une campagne de grande envergure pour sauver les Awá de l’extinction.

 

Nixiwaka Yawanawá, un Indien d’Amazonie en poste au siège de Survival à Londres, a déclaré : « Cette victoire importante est principalement due à la campagne de Survival International et à ses efforts soutenus pour protéger les forêts et la vie de mes frères et sœurs. Elle est bien évidemment le résultat de la pression de la communauté internationale sur le gouvernement brésilien pour qu’il garantisse les droits territoriaux des Indiens conformément à la constitution brésilienne. Nous sommes infiniment reconnaissants à tous nos sympathisants qui ont fait preuve d’une profonde solidarité dans ce combat pour la vie ». Survival appelle maintenant les autorités brésiliennes à mettre en place un programme de protection permanente des territoires pour éviter d’autres invasions. Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré : « Nous n’aurions pu obtenir cet important succès sans la mobilisation de l’opinion publique qui a exercé une pression considérable sur le gouvernement brésilien. Cette victoire est la preuve indéniable qu’une vague mondiale de protestations est le moyen le plus efficace pour garantir la survie des peuples indigènes ».

Source : Planète Info

Découvrez notre projet mondial

World of Hope

(anciennement "Les Enfants de la Terre")

HUMANIWORLD

Découvrez le magazine des Enfants de l'Univers en cliquant sur l'image.

Merci de partager notre site

sur vos réseaux sociaux